Ma négociation immobilière

Dans cette vidéo vous découvrirez mes secrets pour négocier, sans complexes, mes affaires immobilières :

Transcription de la vidéo :

Bonjour,

Dans cette vidéo je vais vous faire découvrir ma stratégie pour négocier un bien immobilier. Attention, je suis encore un novice et il y a des gens bien meilleurs que moi. J’ai quand même trouvé mes petites techniques qui m’ont permise à moi d’avoir deux appartements qui sont aujourd’hui rentables.

En banlieue parisienne ce n’est pas évident !

Quelle est cette technique ? Comme vous l’avez surement entendu dans les vidéos de certains de mes mentors, trouver une bonne affaire c’est trouver le bon vendeur. Il y a les gens qui divorcent, ceux qui héritent, ceux qui déménagent et qui sont pressés, des personnes qui veulent tout simplement se débarrasser d’un bien dont ils ne savent plus quoi faire… Mais je ne vous apprends peut-être pas grand-chose là.

La deuxième chose est de dire : «  Je n’ai pas l’argent ». Bon dit comme ça, c’est pas terrible, on va vous répondre : « eh bien empruntez ! ». Voilà ce que moi je dis : «  Je suis allé voir mon banquier, lui ai présenté votre bien, je lui ai demandé à combien je pouvais acheter ce bien et il m’a donné tel prix » Ca ne marche pas à tous les coups, mais c’est une bonne chose à dire car ça prouve que vous avez fait une démarche envers la banque et ça plaît au vendeur, vous avez un argument que le vendeur ne peut pas parer. Ca ne marche pas à tous les coups, ça a marché pour mon premier appartement locatif, moins pour mon second.

On peut par la suite dire : «  on peut signer un compromis avec un prix un peu plus cher mais moi je ne suis pas sûre d’avoir l’accord de la banque et vous prenez le risque de perdre au moins trois mois » Lors de la signature d’un compromis de vente, il y a la fameuse clause suspensive d’obtention du prêt. Si vous n’obtenez pas votre prêt, vous ne perdez rien, en revanche le vendeur perd du temps et de l’argent (charges de copropriétés, taxe foncière, frais de pré-état daté, etc…). Le vendeur ne veut pas forcément risquer de perdre tout cela et sera peut-être un peu plus enclin à vous vendre son bien moins cher.

Un autre argument : Les vendeurs vendent généralement plus cher qu’ils n’ont acheté le bien et donc ils vont faire une plus-value. Seulement, plus la plus-value est élevée et plus ils paieront de taxe sur la plus-value (sauf résidence principale ou SCI à l’IS). Dans ce cas le rapport entre la baisse de prix pour vous ne sera pas le même pour le vendeur.

Lors de l’achat de ma première studette à Le Vésinet, la vendeuse avait réussi à vendre son bien à une première personne 48 000 €. Cette personne n’a pas réussie à obtenir son prêt. La vendeuse était un peu embêtée car elle avait perdu du temps et de l’argent. Elle était prête à le vendre un peu moins cher et je l’ai acheté 44 000 €. La vendeuse m’a dit : « La taxe sur la plus-value baissera car je fais moins de plus value et donc ça ne change pas trop pour moi entre 48 000 € et 44 000 € ». Pour moi c’était 4 000 € de baisse mais pour SCI qui m’a vendu le bien ce devait être environ 2 000 € seulement. Ce n’est pas un gros effort pour le vendeur mais un gain important pour l’acheteur, c’est donc important d’y penser.

Ca n’a pas fonctionné pour ma deuxième studette, donc ça ne marche pas à tous les coups. Cependant, ça ne coûte rien d’essayer.

Dites moi dans les commentaires si vous avez déjà entendu parler de cette technique, si vous l’avez utilisée et si cela vous a apporté quelque chose. Dites-moi également si vous avez d’autres techniques à partager.

Yves mesmentors.fr

Ce contenu a été publié dans Expériences personnelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Ma négociation immobilière

  1. Chantal dit :

    C’est vrai qu’en banlieue parisienne, la négociation immobilière est quasiment impossible ! Si besoin est, je n’hésiterai pas à utiliser certaines de tes astuces et à mettre toutes les chances de mon côté pour acquérir un bien à Paris. Merci pour le partage.

    • Bonjour Chantal,

      La négociation est possible partout dans le monde car c’est un humain avec ses prérogatives qui te vends le bien immobilier. C’est un marché de gré à gré et tous les vendeurs ne s’intéressent pas forcément au marché de l’immobilier à Paris comme ailleurs. A paris c’est simplement le fait que les biens partent plus vite qui rend la négociation moins évidente.

      Merci pour le commentaire Cantal 🙂

  2. Bonjour Céline,

    Je te souhaite la réussite dans ton investissement immobilier Céline. Attention ! Ce que j’explique dans mes vidéos ne sont pas des conseils mais des opinions et pratiques personnelles. Je n’ai pas l’expérience suffisante pour donner des conseils et mes compétences en investissements immobiliers ne sont pas validées. Je rebondis sur ce sujet pour vous alerter qu’il y a beaucoup « d’imposteurs présumés » qui gagnent bien leur vie avec leurs formations sur internet mais dont les résultats personnels en investissements immobiliers ou autres sont douteux. C’est la raison pour laquelle je demande à mes mentors la transparence la plus totale dans la rédaction de leurs portraits.

  3. Marie dit :

    Une vidéo très pertinente avec des conseils très utiles dans le domaine de l’immobilier surtout lors d’une procédure d’achat. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *